Accueil > Nouvelles du secteur > Chaque jour est une fête chez Chaussette à Wassenaar
Chaque jour est une fête chez Chaussette à Wassenaar

Il y a toujours une bonne raison de faire la fête, et quand on n'en a pas, on en invente ! Telle est la philosophie de la boutique de lingerie Chausette à Wassenaar. Mais cette fois, Véronique, la gérante, a deux excellentes raisons de célébrer.

Chausette Wassenaar - Photos : Sé young Kipp a
Chaque jour est une fête chez Chaussette à Wassenaar

Il y a toujours une bonne raison de faire la fête, et quand on n'en a pas, on en invente ! Telle est la philosophie de la boutique de lingerie Chausette à Wassenaar. Mais cette fois, Véronique, la gérante, a deux excellentes raisons de célébrer.

Aphrodite: Votre boutique existe depuis 20 ans, mais elle a été complètement transformée et modernisée depuis ses débuts. Y a-t-il un lien entre votre anniversaire et la transformation?

Veronique: «Je suis une personne très spontanée. Évidemment, je voulais organiser un bel événement pour mes clients à l’occasion du 20e anniversaire, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu, à cause des mesures en vigueur. En novembre, nous avons mené de très belles actions, notamment grâce aux réseaux sociaux et à l’aide de plusieurs fournisseurs, qui se sont mobilisés pour organiser malgré tout une fête en ligne.

L’idée de transformer la boutique me trottait dans la tête depuis un certain temps, mais je n’arrivais pas à savoir exactement ce que je voulais. Il n’y a donc aucun lien entre l’anniversaire et la transformation, les choses se sont simplement organisées ainsi, en partie à cause du coronavirus.»

Aphrodite: Parlez-nous des transformations de votre boutique, nous voulons tout savoir.

Veronique : « Tout a commencé lorsque j’ai découvert sur internet un formidable papier peint photo. J’avais aussi un joli tissu en dentelle qui a servi de base pour la décoration. La boutique comprend trois cabines d’essayage, placées côte à côte. Désormais, elles sont reliées par ce papier peint photo vert clair à motifs floraux. Le reste de la boutique est également vert clair, avec des touches de crème et de jolies dentelles. Pendant le confinement, nous avons disposé de plus de temps que prévu, nous l’avons mis à profit pour parcourir Marketplace. Il a suffi d’un peu de peinture, d’une nouvelle moquette, de rideaux et de quelques meubles pour réaliser un changement total. Nous avons opté pour une ambiance un peu à la française, à l’atmosphère familiale et légèrement vintage.

Une fois la décoration terminée, nous avons adapté l’identité visuelle des sacs, les lettrages, les réseaux sociaux, le logo et le site web. Je voulais une approche globale. De petites adaptations suffisent à apporter un grand changement, par exemple la couleur ou la police d’écriture. C’est très agréable à faire, surtout en période de confinement, il faut garder l’esprit positif!

La transformation devait être terminée après les 10 semaines de confinement (entre la fin du mois de décembre '20 et le début du mois de mars '21, environ), afin d’accueillir la clientèle dans un espace totalement repensé, une sorte de cadeau pour elle. Nous avons la chance de vivre dans un village, de connaître ses habitants et de pouvoir faire appel aux bonnes personnes. Grâce au peintre et à l’entreprise de revêtement des sols, nous avons bouclé notre projet dans les temps. Désormais, la boutique semble beaucoup plus spacieuse et les clients l’ont tout de suite remarqué. Avant, les murs étaient peints en taupe et en violet, les nouvelles couleurs sont plus tendres et radicalement différentes

Aphrodite: Vous êtes très active sur les réseaux sociaux et vous avez travaillé avec une influenceuse, comment procédez-vous?

Veronique: «Cela m’est venu spontanément aussi. La manager de mes réseaux sociaux, Brenda, est une fidèle cliente depuis des années. Nous nous sommes immédiatement bien entendues, elle a également travaillé comme responsable en lingerie dans une grande boutique de Los Angeles, en Amérique. C’est une véritable accro de la lingerie. Elle a habillé plusieurs célébrités à la pointe de la tendance. Nous avons commencé à en discuter et j’ai trouvé dommage de ne pas utiliser cette mine de connaissance qui se trouvait à portée de main.

Brenda ne parle pas néerlandais et avait du mal à travailler avec moi dans la boutique. Elle s’est reconvertie en manager de réseaux sociaux et c’est ainsi que nos chemins se sont croisés. En elle, j’ai trouvé la combinaison parfaite: une personne qui maîtrise les réseaux sociaux et le monde de la lingerie.

Actuellement, tout se joue sur les réseaux sociaux. Plus qu’une simple plateforme d’exposition de photos, c’est un lieu extrêmement important. Il serait intéressant que les fournisseurs prennent conscience de ce qu’ils signifient pour nous, les détaillants du domaine.» 

Pour lire la suite de l'histoire de la Chaussette Wassenaar et les conseils de Véronique pour les autres commerçants et les fournisseurs ? Lisez l'interview complète dans notre magazine aux pages 56-58.

 
rss feed